Tous les articles par Romuald Létondot

Romuald Létondot : carrière et passion

Romuald Létondot est un militaire de formation commando et parachutiste qui a consacré plus de 20 années de sa carrière dans d’importantes missions en Afrique, en Europe et en Nouvelle-Calédonie. C’est un inconditionnel du parachutisme et des sports de glisse.

Expérience professionnelle

Sa carrière militaire débute en 1986, dans le régiment de parachutiste de la 11ème division parachutiste. Fort de ses expériences, il sera envoyé en mission dans de nombreux pays déstabilisés afin de gérer des crises politico-militaires et développer les capacités opérationnelles des armées alliées.

Il effectue ses premières missions en Nouvelle-Calédonie, dans le contexte des événements indépendantistes survenus à Ouvéa aux mois d’avril et mai 1988.

En 1994, il a apporté sa contribution dans l’évacuation de ressortissants lors de la crise entre les Tutsis et les Hutus au Rwanda. Après de nombreuses missions en Afriques,  Romuald Létondot a participé en 1999, dans le cadre de l’Organisation du Traité de l’Atlantique nord (OTAN), à la guerre du Kosovo opposant l’armée yougoslave à l’armée de libération du Kosovo .

Entre 2002 et 2005, le lieutenant-colonel était au Mali pour développer les capacités opérationnelles des forces armées maliennes afin de se prémunir des incursions islamistes dans le nord du pays. Il a ainsi organisé et formé des unités méharistes, qui ont pu assurer la sécurité dans cette partie du territoire durant une dizaine d’années.

En 2008, le militaire rejoint le Togo en tant que conseiller du chef d’État-major de l’armée de terre et chef de projet de formation. Pendant plus de deux ans, il a réorganisé ce département de l’armée togolaise grâce à ses nombreux audits et conseils. Fort de son talent de pédagogue, il a pu perfectionner la formation des officiers et sous-officiers. C’est dans ce cadre qu’il a monté le centre d’entraînement aux opérations de maintien de la paix à Lomé.

La mission de Romuald Létondot au Togo se termine en 2010. Il est alors affecté au sein du Ministère de la Défense à Paris afin de coordonner d’autres missions importantes.

En 2013, il retourne de nouveau en Nouvelle-Calédonie dans le cadre des forces de souveraineté françaises.

Romuald Létondot : un passionné de sport

Hormis ses compétences en matière de planification opérationnelle et de gestion de crise, le lieutenant-colonel est réputé être talentueux dans le milieu des sports de glisse et dans le parachutisme.

Depuis 1991, il se fait remarquer dans différentes compétitions et démonstrations de parachutisme, notamment à Pau, à Tarbes, en Carcassonne et en Nouvelle-Calédonie.

Malgré les exigences de son travail, il pratique et suit des compétitions de jet ski, son sport favori. Lors de sa mission au Mali, il a coorganisé le premier raid en jet-ski de 3 000 km sur le fleuve Niger, entre Bamako et Tombouctou. M. Romuald Létondot ne pouvait pas se contenter seulement d’admirer le spectacle, il a participé pour assouvir sa passion. En 2008, le militaire s’est fait repéré dans le kite surf, une des disciplines sportives qui le passionne.

Le Kitesurf par Romuald Létondot

Romuald Létondot et l’armée

Romuald Létondot est un lieutenant-colonel de l’armée française. Il a consacré plus de 30 ans de sa vie au service de la paix et de la sécurité dans le monde. Depuis la France jusqu’en Afrique, en passant par la Nouvelle-Calédonie, l’homme a su renforcer ses compétences dans de multiples disciplines. Il a exercé en tant que parachutiste et commando dans des formations conventionnelles et unité des forces spéciales.

Le parachutiste

Le lieutenant-colonel a commencé sa carrière en 1986, il a depuis servi au sein de plusieurs régiments des troupes de marine parachutiste de la 11ème division parachutiste et de la brigade des forces spéciales.

Le parachute permet d’exécuter des opérations militaires de secourisme et de soutien. Son utilisation dans le domaine militaire s’est accentuée durant la Deuxième Guerre mondiale. L’expertise de l’officier dans cette discipline lui a valu d’être régulièrement mandaté pour des missions de maintien de la paix et de la sécurité en Afrique et dans le monde.

Quelques missions de l’homme

En tant que militaire, Romuald Létondot a effectué l’évacuation des ressortissants à Kigali, capitale rwandaise ravagée par un génocide d’avril à juillet 1994, qui a fait plus de 800 000 morts.

Il a également participé à la guerre du Kosovo qui a lieu en 1998 et 1999. Cette guerre stoppée par les pays de l’OTAN (l’Organisation du traité de l’Atlantique nord), opposait l’armée yougoslave à l’armée de libération du Kosovo.

Au Mali en 2002, dans le cadre des accords de coopération entre ce pays et la France, il met son savoir-faire au service de l’armée malienne en tant que conseiller du chef d’État-major de la garde nationale. Il participe à la création et à l’évolution de six compagnies méharistes maliennes de 140 dromadaires chacune. Il intègre alors le monde singulier des unités nomades et particulièrement extraordinaire de celui des touareg dans le désert malien.

En 2007, l’officier se rend au Tchad pour effectuer une mission similaire dans le désert. Il agit comme coopérant français auprès de la garde nationale nomade tchadienne pour relancer le projet d’unités nomades montées sur dromadaires ou chevaux.

En 2008, il a été affecté au Togo pour assister l’armée locale dans le cadre des accords de coopération franco-togolais. Son expérience lui a permis de jouer le rôle de conseiller du chef d’État-major de l’armée de terre locale. Il a assuré la formation des officiers et sous-officiers togolais dans les domaines militaires, commando, parachutistes, tirs et exercices du commandement tactique et pédagogie. En 2013, le lieutenant-colonel fut affecté à nouveau en Nouvelle-Calédonie pour apporter son expertise et son savoir-faire aux forces de présence françaises. Aujourd’hui, l’homme est en poste au sein de l’état-major des armées du Ministère de la Défense.

Grâce à sa longue carrière et ses interventions sur le territoire africain, il a pu optimiser son expérience et ses compétences dans de nombreux domaines, tels que la gestion de crise, la gestion de la sécurité, les opérations militaires, le commandement, la gestion du changement, les relations internationales, etc.

Lieutenant-colonel Romuald Létondot : un patriote au service de son pays

Le Lieutenant-Colonel Romuald Létondot a consacré sa carrière au service de la France. Militaire, de formation commando et parachutiste, il a servi au sein de la 11ème division parachutiste durant vingt ans. Repéré pour ses compétences, sa faculté d’adaptation et sa réactivité, il a rempli de nombreuses missions à l’étranger consistaient à développer les capacités opérationnelles de l’armée des pays alliés de la France, notamment les pays africains comme le Mali et le Togo.

Les missions confiées au lieutenant-colonel

La carrière de l’officier a débuté au sein du ministère de la Défense Nationale en 1986. Dès le départ, ses supérieurs lui ont confié des missions en Nouvelle Calédonie à l’époque des évènements d’Ouvéa puis à l’étranger, en terres africaines.

Durant les années 2000 a dû quitter le territoire français pour s’envoler notamment vers le Mali où il a passé trois ans et au Togo, où il était en mission pendant deux ans.

Passionné de son métier, Romuald Létondot a mis toute son énergie dans différentes actions pour le rétablissement de la paix et le développement du Mali et du Togo. En tant que coopérant, en vue d’un accord de coopération, la France envoi le Lieutenant-Colonel qui a mené de mains de maître ses missions. En tant que Chef de projet formation, il a fait profiter l’état-major de l’armée de terre togolaise de son talent de pédagogue et d’organisateur afin d’améliorer les capacités d’intervention de l’armée. Il a participé au perfectionnement de la formation des officiers et sous-officiers togolais.  En tant que conseiller du Chef d’État-major de l’Armée de terre, il a prodigué des conseils en réorganisation de l’armée de terre et effectué de nombreux audits.

Pendant 2 ans, entre 2013 et 2015, avant de réintégrer le Ministère de la Défense, il a été dépêché en Nouvelle-Calédonie dans le cadre des forces pré positionnées.

Il a mis durant une trentaine d’années, ses compétences au service de la France et de ses pays alliés. Expert en relations internationales, il était aussi à l’aise  dans les opérations militaires et les planifications opérationnelles. Il a prodigué ses conseils concernant la gestion des crises et pour faire face à toutes les questions liées à la sécurité.

Des compétences certaines au service des autres

Le Lieutenant-Colonel met à profit l’expérience qu’il a acquise à l’étranger pour apporter une expertise au sein du ministère de la Défense. Étant confronté à la réalité depuis de nombreuses années, il est à même de conseiller ses collaborateurs.

Ses séjours en terres africaines ont été une occasion de renforcer ses compétences déjà solides. Militaire et homme d’honneur, il est toujours prêt à servir son pays.